2012 — LIKE THIS
COMME ÇA
EN COLLABORATION AVEC MARCO LIY Si quelqu’un te demande de décrire l’ivresse, laisse tes cheveux onduler au vent et dit, comme ça. / Si quelqu’un veut savoir ce qu’est « l’esprit », ou ce que « le parfum de Dieu » décèle, penche ta tête vers lui ou elle. Laisse ton visage près du sien. Comme ça. / Quand quelqu’un remarque toute la grâce du ciel nocturne, monte sur le toit et danse et dit, comme ça. / Si quelqu’un se demande comment Jésus a ressuscité les morts, n’essaie pas de lui expliquer le miracle. Embrasse-moi sur les lèvres. Comme ça. Comme ça. / Parfois l’âme quitte le corps, puis le regagne. Quand quelqu’un n’y croit pas, revient chez moi. Comme ça. / Quand quelqu’un demande ce que « mourir par amour » signifie. Indique où tu es. / Je suis le ciel où les esprits habitent. Regarde ce bleu profond pendant qu’une brise murmure un secret. Comme ça. / Quand quelqu’un demande ce qu’il y a faire, allume la chandelle qui est dans sa main. Comme ça. / Comment l’odeur de Joseph est-elle parvenu à Jacob? Huuuuu. Comment Jacob a-t-il retrouvé la vue? Un peu de vent purifie les yeux. Comme ça.
×
2016 — LOOPS
09 Trouvant des adeptes pour la secte 10 Hommage brûlant 11 Accident mineur 12 Vidéocassette 13 Lunaire 14 Le voyage astral du gourou 15 Ils le cherchent 16 Ce district
BOUCLES
INSTALLATION MULTICANAUX 01 Au bord de la catastrophe 02 Un pas à la fois 03 Ils veulent tout 04 Cacher le masque 05 Au-dessus de Beauport 06 Aiguisé  07 Pensant à la secte 08 Le nouveau décor du Titanic
2017 — BEAUPORT’S WITCHES
LE SABBAT DE BEAUPORT
EN COLLABORATION AVEC LES AMIS AU PAKINSTAN SPRITE /sprʌɪt/ (nom) 1. Un lutin ou une fée. 2. Élément numérique graphique pouvant se déplacer sur l’écran et manipulé indépendamment. 3. Un flash faible, typiquement rouge, émit en haute atmosphère au dessus d’une tempête électrique en raison d’une collision d’électrons chargés avec les molécules de l’air ambiant. Extrait de 2 minutes accompagné des impressions numériques Sprites #1 à #6.
EN SUCCOMBER
VIDÉO BIENTÔT DISPONIBLE En 1278, un groupe de deux cents personnes dansent sur un pont traversant la Meuse jusqu’à ce qu’il s’écroule. Il eut peu de survivants. Schaffhausen, 1428, un moine danse irrémédiablement vers sa mort. Juillet 1518, à Strasbourg, on documente en détail les pérégrinations de Frau Troffea qui s’agite avec ferveur dans les rues de la ville. Quatre cents autres danseurs s’ajoutent, la majorité mourant avant la fin d’août. En 1985 naît la maison de disque Metroplex à Détroit aux États-Unis. À peine cinq ans plus tard, un club berlinois, le Tresor, devient l’épicentre de la musique techno en Allemagne. Toute une génération dansa dans les raves en attendant l’unification de Berlin, souvent dans des états de consciences altérées, et ce, jusqu’à l’épuisement, ou la mort. La dance alphabet (A), (O), (T) et (R).
2017 — UNTIL DEATH
david@martineaulachance.com
1 514 654 6145
David Martineau Lachance     n. 1990 à Québec au Canada [TITRE À VENIR] SKOL Décembre 2018 [TITRE À VENIR]L’Écart lieu d’art actuel Octobre 2017 SES LARMES (individuelle)  Maison des arts de LavalNovembre 2015 LES PREMIERS FIGURANTS (individuelle) CDEx Octobre 2014 SOMETHING IN THE WAYLes Territoires Août 2014 PEINTURE FRAÎCHE ET NOUVELLES CONSTRUCTIONART MÛR Juillet et août 2013 10th CONCORDIA FINE-ART EXHIBITIONFOFA Gallery Juin 2012 Inde — Kritya International Poetry Festival  Australie — Melbourne International Animation Festival (Best of the Next) Allemagne — ZEBRA Berlin Poetry Film Festival  Canada — Ottawa International Animation Festival (Canadian Animation Showcase) Italie — Festival Cinema da Mare  Canada — Festival Fantasia  Canada — Concordia Film Festival (Best of the Fest) Canada — FFEQ (Faussaire Price)     EndFragment EXTERNATDecembre 2016 à mai 2017 Les Territoires, Montréal RÉSIDENCE SPÉCIALISÉE EN IMPRESSIONS NUMÉRIQUESJuin 2016 Centre Sagamie, Alma SYMPOSIUM INTERNATIONAL D’ART CONTEMPORAIN DE BAIE-SAINT-PAULAoût 2015 Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul ATELIER DE CRÉATION IIIJuin à août 2014 Les Territoires, Montréal Collections privées au Canada et aux États-Unis Collection du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul
Instagram
INFOS
LE MANIFESTE
IMPRESSIONS NUMÉRIQUES Comme une architecture qui vient de l’intérieur, trouvée dans la nécessité plutôt que de la nouveauté. Des plans inspirés de ceux qui devaient se cacher, se blottir et s’abriter. Telle une ode à ma génération, prise dans une ère immobilière instable, ces maisons devront être des lieux impossibles que l’on regarde qu’à travers un écran, une projection, une image. Ce sont des structures idéalisées, des maquettes mises à la disposition de l’imaginaire.  C’est une architecture des coulisses dont les fenêtres ne montrent que des indices, qui cache les chambres sous les combles et qui fait de l’espace, celui de l’intimité : Maison-nichoir, Maison-double, Maison-balcon, Maison-cave, Maison-guet, Maison-sorcière.
2017 — THE MANIFEST
REDESSINÉS
DAVID MARTINEAU LACHANCE
EN DIRECT DE MERCURE
SES LARMES
À l’été 2014, j’ai découvert des paquets contenant environ 2000 dessins que j’ai faits entre l’âge de 2 et 12 ans (1992 — 2002) qui avaient été minutieusement conservés par ma mère. À l’été 2015, j’ai participé au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul où j’y ai réinvesti les dessins en les recopiant et les réactualisant patiemment un à un. J’ai ainsi créer une double archive qui, dans 13 ans, sera probablement visitée à nouveau. Photo de l’installation et sélection d’oeuvres.
2015 — REDRAWNED
EN DIRECT DE MERCURE est une émission nocturne diffusée en direct sur les ondes de CHYZ 94.3 FM. Chaque premier vendredi du mois, David M. L. visite les dédales du subconscient et vous projette en hauteur, question de savourer la chute. Ça nous glisse entre les doigts, devient toxique, s’invente le messager des Dieux, et cela, en direct de la plus proche du Soleil. Ne vous endormez pas, c’est à minuit sonnant! Cliquez sur le visuel de l’émission pour écouter la baladodiffuion.
2017
Site de CHYZ 93.4 FM
mercure@planetmail.com
Page Facebook
2015 — HIS TEARS
MAISON DES ARTS DE LAVAL L’eau bougeait à peine. Il n’y avait là aucun vent qui aurait pu faire trembler les boulons ou gauchir les câbles. Une lumière artificielle éclairait toute la structure, une lumière vibrante qui étincelait à des kilomètres à la ronde. Ce pont était majestueux. Mais le Silver Bridge tomba cette nuit-là, peu avant Noël, s’effondrant lamentablement dans la rivière. Il n’y eut plus de lumière. Que des cris et des pleurs. L’homme-phalène, lui, savait depuis longtemps que cela allait arriver. Il le savait, mais personne ne l’avait écouté; les habitants, apeurés, le fuyaient. Il avait prédit les morts, il avait eu la vision du métal se tordant et des éclats d’asphalte s’écrasant sur les voitures. Il était aux abords de la rivière Ohio ce soir-là et il n’a strictement rien fait. Mais qui s’occupe des remords de l’homme-phalène?