Ses larmes
3 vues de l'exposition;
8 dessins, graphites et gouaches sur papier Canson, diverses dimensions, 2015;
2 peintures, graphite et acrylique sur bois, 121,92 × 91,44 centimètres, 2015;

Présenté à la Maison des arts de Laval;

« L’eau bougeait à peine. Il n’y avait là aucun vent qui aurait pu faire trembler les boulons ou gauchir les câbles. Une lumière artificielle éclairait toute la structure, une lumière vibrante qui étincelait à des kilomètres à la ronde. Ce pont était majestueux. / Mais le Silver Bridge tomba cette nuit-là, peu avant Noël, s’effondrant lamentablement dans la rivière. / Il n’y eut plus de lumière. Que des cris et des pleurs. / L’homme-phalène, lui, savait depuis longtemps que cela allait arriver. Il le savait, mais personne ne l’avait écouté; les habitants, apeurés, le fuyaient. Il avait prédit les morts, il avait eu la vision du métal se tordant et des éclats d’asphalte s’écrasant sur les voitures. Il était aux abords de la rivière Ohio ce soir-là et il n’a strictement rien fait. / Mais qui s’occupe des remords de l’homme-phalène? »
<<<